L’inspection des navires a été, avec la relève d’équipage, une des problématiques assez rapidement soulevées par la crise sanitaire. Comment avez-vous géré la situation? Bruno Dabouis: Par chance, en application de notre stratégie de long terme, nous avions commencé à investir dans le numérique et à développer des méthodes et des outils spécifiques, soit pour mener une inspection à distance avec la coopération des membres de l’équipage...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous