C’est une période tumultueuse pour les assureurs du secteur des transports. L’ indemnisation des pertes d’exploitation a été un grand sujet. L’assurance maritime a-t-elle bien géré le moment? Mathieu Berrurier: Pendant la crise, les assureurs ont continué à travailler sur les contrats en cours car l’activité maritime s’est poursuivie dans presque tous les domaines, excepté l’activité passagers en arrêt brutal dès le premier jour du confinement. Les frontières...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous