La chute drastique de la demande de véhicules, observée dans la plupart des grands marchés de consommation, et la mise à l’arrêt forcé des industries dans les grands pays constructeurs devraient se solder pour le marché automobile mondial par la pire année jamais enregistrée, avec une baisse anticipée des ventes de plus de 22 %. Soit 70,5 millions de véhicules. Toute les régions sont touchées, mais c’est en Europe que la baisse devrait être la plus forte (– 23 %). Pour Dynaliners...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous