Sur le plus long terme, les observateurs mondiaux s’accordent à dire que la croisière doit une nouvelle fois se réinventer sur l’autel de la sécurité sanitaire, comme elle a su le faire après les attentats du 11 Septembre face à la menace terroriste. Les problématiques sanitaires à bord (gestion de l’air conditionné, exiguïté des espaces communs, taille des cabines, services à bord, protocoles sanitaires d’urgence, « carré quarantaine », évacuation des...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous