Pas un jour ne passe sans que l’on ne promette au roi des océans, le porte-conteneur, un temps de grosse mer et, à ceux qui les opèrent, des difficultés d’une très haute magnitude. Le trafic devrait s’inscrire en baisse de 10 % pour l’ensemble de l’année 2020 et en cela, déclassera le précédent traumatisme de 2008, où les volumes transportés avaient chuté de 7 à 8 %, assure Clarkson Research. La flotte de porte-conteneurs inactifs est estimée par le prestataire de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous