Ça n’a pas traîné. À peine l’épidémie de coronavirus a-t-elle commencé à donner des signes d’affaiblissement et l’économie mondiale un début de rebond, les États-Unis ont repris leur rôle de chef d’orchestre autoritaire du commerce mondial et imposé à nouveau leurs règles, distribuant bons et surtout mauvais points. Des sanctions étaient dans l’air en décembre dernier. Les mois suivants les avaient expédiées aux oubliettes. D...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous