Le pétrole circule à flux très tendus. À peine sorti des puits, il est rapidement expédié chez ses acheteurs. Ainsi, la Russie ne dispose que de 8 jours de capacité de stockage, l’Arabie saoudite de 18, les États-Unis de 30. À cette capacité limitée s’ajoute une autre difficulté, celle de couper les vannes. Plus le forage et ses équipements sont anciens, plus risquée est la mise à l’arrêt. Ainsi, même si les pays producteurs ont réagi –...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous