« La nouvelle économie de l’hydrogène » s’impose à l’UE. Bruxelles a identifié la nouvelle énergie comme un des moteurs de relance post-crise, de nature à « réparer les dommages économiques causés par la pandémie », a exprimé devant la presse le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans. L’énergie de demain, à condition qu’elle soit propre, c’est-à-dire produite par électrolyse de l’eau avec...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous