À l’heure où les pouvoirs publics et l’UE sortent les chéquiers magiques et les grands plans d’investissement public, l’International Transport Forum (OCDE) met en garde les pouvoirs publics contre la tentation de renflouer un secteur qui, sans le Covid, est à un niveau d’endettement avancé depuis quelque temps déjà. Certains d’entre eux ne sont pas loin des 20 Md€, dont le transporteur français CMA CGM. « La dette cumulée des 14 premiers opérateurs a atteint 95 Md$ au 3 e...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous