« Le premier trimestre a été plutôt bon avec une croissance du trafic de 7 % par rapport à la même période de l’année dernière. » C’est presque timidement que Jérôme Landais, directeur administratif et financier du Grand port maritime de La Rochelle, dresse le bilan de son activité, dans un contexte où la plupart des autres ports ont navigué dans des eaux agitées. Deux raisons à ces étonnants résultats. D’une part, la campagne céréali...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous