Il insiste. La continuité de services a fonctionné dans tous les compartiments de la chaîne logistique, certes avec des contraintes opératoires et dans des conditions dégradées, mais « sans aucune défaillance ». Hervé Martel, le président du directoire du Grand port maritime de Marseille (GPMM) fait diversion. Tout opérationnel qu’il ait été, le port phocéen n’a enregistré en moyenne que 18 escales par jour durant le confinement, contre 25 en temps normal. Fin juin, les...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous