Le tableau des importations et exportations d’août est une parfaite illustration de la fragilité de la demande dans la deuxième économie mondiale. Après un début d’année chaotique en raison de l’épidémie, les ventes du géant asiatique avaient atteint en juillet leur plus haut niveau depuis huit mois (+ 7,2 % sur un an). En août, le rythme s’est accéléré (+ 9,5 %). En cela, la Chine a trompé tous les analystes financiers, sa convalescence semblant plus rapide que pr...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous