En 2019, les ports de l’archipel ont souffert des mêmes maux que leurs homologues coréens, à savoir la brouille entre les deux pays et le conflit commercial entre la Chine et les États-Unis. S’y sont ajoutées les perturbations dues au super typhon Hagibis en octobre. Le trafic conteneur annuel a donc décliné de 1,1 % à Nagoya, 1,2 % à Tokyo, 1,5 % à Yokohama, 2,5 % à Kobe. Seul Osaka a progressé de 2 %. Le volume total de marchandises a lui aussi reculé sous l’effet d’une baisse...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous