Deux océans, deux destins. « Nous avons été frappés de deux coups. Le premier est la politique tarifaire malavisée de Washington. Le second est cette pandémie prolongée avec des implications économiques que nous n’avions pas connues depuis la Grande Dépression. » Les propos ont été prononcés en mai par Gene Seroka, qui exerce la double fonction de directeur exécutif du port de Los Angeles et de responsable de la logistique du maire de Los Angeles. Mais les « deux coups »...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous