Le ralentissement de l’économie mondiale engendré par la crise sanitaire n’aura pas épargné le port hanséatique. Le premier trimestre avait résonné comme une alerte. À l’issue du premier semestre, le troisième port du range nord-européen accuse une chute de ses volumes encore plus marquée. Le conteneur souffre particulièrement et bien davantage que chez ses homologues de la région. Les flux ont reculé de 12,4 % pour s’établir à 4,1 MEVP alors que le né...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous