En 2019, on ne parlait pas encore de crise sanitaire ni de récession mondiale. En revanche, le ralentissement économique mondial frappait à la porte de la plupart des ports qui ont des intérêts commerciaux prépondérants avec la Chine. Ce qui est le cas de Hambourg. Mais l’an dernier, le port d’estuaire était surtout affairé à ses travaux d’élargissement et d’approfondissement du chenal d’accès sur l’Elbe qui va « simplifier les escales et permettre aux gros porte-...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous