En 2019, les ports russes ont traité 5,32 MEVP, soit 5 % de plus qu’en 2018, selon les chiffres de Portstat de SeaNews. Les principales zones de croissance ont été la Baltique et l’Extrême-Orient, tandis que les volumes de la mer Noire sont restés pratiquement inchangés et ceux de la région arctique ont légèrement diminué. Les conteneurs d’importation russes (pleins et vides) ont augmenté de 6 % pour atteindre 2,25 MEVP. À l’export, le volume est légèrement inférieur...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous