Pour relancer ses ports, le gouvernement brésilien a modifié sa réglementation de façon à faciliter les investissements privés dans les terminaux et les infrastructures ferroviaires. La gestion des terminaux a été assouplie au profit des concessionnaires. Treize appels d’offres vont être lancés d’ici la fin de l’année concernant les dix principaux ports du pays. Santos, premier port d’Amérique du Sud par ses volumes, devrait recevoir 1,77 Md$ d’investissements sur les dix ann...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous