Après des récoltes faibles, dans un contexte où tous craignent la rupture de la supply chain et où la Chine cherche à assurer ses stocks de céréales, spéculation et convoitise vont bon train sur le blé.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous