Dans la partie d’échec qui se joue entre la Chine et les États-Unis, la principale victime n’est pas celle que l’on croit. L’Australie, un des grands fournisseurs de blé du géant asiatique, est sans doute le pays qui a le plus à perdre. Le pays pourrait payer chèrement son alignement sur la position américaine à propos des mouvements sociaux à Hong-Kong. Les États-Unis sont parvenus à contraindre la Chine à respecter ses engagements commerciaux. Les flux de matières premiè...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous