Les achats de céréales fourragères s’expliquent par le développement de l’élevage de volailles et par le renouvellement du cheptel porcin suite à l’épisode de peste. La Chine est ainsi redevenue importateur net de maïs, ce qui ne concerne toutefois pas la France mais les États-Unis, le Brésil, l’Argentine et l’Ukraine, les plus importants exportateurs de la céréale. La Chine constitue aussi un très gros marché pour les orges, dont elle est le premier importateur...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous