L’appétit de la Chine pour le blé mondial est en forte hausse. Les céréaliers français et est-européens s’en frottent les mains depuis quelques mois mais ils ne sont pas les seuls. Le 10 septembre, le géant asiatique en avait déjà acheté 1,47 Mt aux fermiers américains, soit une augmentation de 2 357 % par rapport à 2019 et pratiquement autant que les 1,6 Mt acquis durant toute la campagne 2016-2017 avant que n’éclate la guerre commerciale entre les deux pays. Et ce n’est sans...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous