Le charbon représente un flux important pour les plus grands ports maritimes belges et néerlandais à l’exception d’Anvers. Mais les volumes ont très fortement chuté en 2020. À la transition énergétique est venu s’ajouter l’impact de la crise sanitaire sur des secteurs comme la sidérurgie. Malgré la transition énergétique, le trafic charbonnier demeure un pilier non négligeable de l’activité portuaire du Benelux. Ensemble, les quatre plus grands complexes portuaires...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous