L’Égypte, un des premiers acheteurs mondiaux de blé, a bouclé fin février sa campagne 2020-2021 d’importation avec un total de près de 5 Mt importées, en baisse de 17 % par rapport à la précédente campagne qui s’était achevée en avril 2020. La France n’a exporté que 240 000 t à destination de l’Égypte, contre 900 000 t l’an dernier. L’Ukraine (705 000 t) et surtout la Roumanie (240 000 t) ont aussi perdu des parts de marché en Égypte tandis...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous