L’ostracisme portuaire ne fait pas que des exclus. Anvers et Rotterdam mis au ban en Europe, les regards se tournent vers des ports plus petits comme Zeebrugge ou Wilhelmshaven. Ce dernier (2,7 MEVP en capacité) prend sa revanche sur Hambourg et s’affirme en escale phare dans le réseau intra-européen de plusieurs compagnies. Avec Liverpool, il devient par exemple le nouveau hub de transbordement de MSC. Les deux suppléants pallient les défaillances du MSC PSA (MPET) à Anvers. Ailleurs, sur le front portuaire le plus encombré du...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous