Dans la compétition avec Brest, Lorient reprend la main. La plupart des trafics affichent des progressions à deux chiffres, qu’il s’agisse des produits du BTP, de l’alimentation animale ou des produits pétroliers. Sur les neuf premiers mois de l’année, le chassé-croisé entre Lorient et Brest, les deux principaux sites portuaires de la pointe bretonne, se poursuit. Avec cette fois un léger avantage, de quelque 80 000 t, pour le port du Morbihan qui enregistre un trafic global d’un peu plus de 2 Mt, en augmentation...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous