Déjà saturé en temps normal, le premier port britannique pour les conteneurs est affecté par le Brexit, la pénurie de 100 000 chauffeurs routiers et le désaveu de certains transporteurs maritimes de conteneurs qui ont préféré suspendre temporairement l’escale. Mi-octobre, le premier port britannique pour les conteneurs (3,43 MEVP en 2020) se serait bien passé de cette encombrante publicité faite par Maersk annonçant renoncer à l’escale jusqu’à la fin de l’année en...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous