Ports de Normandie a subi de plein fouet la double crise Brexit et Covid. Les deux événements ont attaqué des trafics largement dominés par l’activité transmanche (2 millions de passagers et 200 000 camions par an). La nouvelle feuille de route entend établir les bases d’un nouveau modèle. A fin août, les trafics des trois établissements portuaires de Caen-Ouistreham, Cherbourg et Dieppe, fédérés sous la bannière de Ports de Normandie, affichaient toutes activités confondues une...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous