L’embellie du secteur redonne de l’appétit aux compagnies pour les navires neufs. C’est même une tendance générale au sein des dix premiers transporteurs mondiaux de conteneurs pour se saisir d’une demande de transport qui s’affole. Au sein de leur cercle, les lignes sont mouvantes et les écarts se resserrent. Dans un contexte de marché terne avec une demande de transport en fond de cale, la course à la capacité est une stratégie suicidaire. Dans une économie de pénurie de l’offre...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous