Diluvienne. Époustouflante. Harassante. 2021 fut un coup d’éclat permanent maniant la contre-programmation en art majeur. Les 365 jours inouïs se sont refermés sur un nouveau départ de feu avec l’ingérence du hacker O.M.I.C.R.O.N. O comme oubli. Selon l’angle par lequel on saisit la réalité, la description n’est pas la même. De toute évidence, plusieurs situations objectives et indiscutables ont cohabité. Pour certains (les porte-conteneurs et les vraquiers), l’année a eu le go...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous