67 % en septembre 2018 et 34 % en 2021. La fiabilité horaire des navires, contextualisée sur quatre ans, donne la mesure de la détérioration des services. Seul un porte-conteneurs sur trois était arrivé à l’heure en septembre selon l’étude Global Liner Performance de Sea-intelligence, qui analyse depuis plusieurs années le respect des transit time sur 34 routes maritimes empruntées par plus de 60 transporteurs. Le retard moyen des navires était alors de 7,27 jours. Cet indicateur n’a cessé de...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous