Les perturbations en mer et à terre, les plaintes récurrentes des chargeurs, la flambée des prix du transport, les difficultés d’approvisionnement… ont attiré l’attention des autorités compétentes sur certaines pratiques du transport maritime, notamment en matière de surestaries et de politique tarifaire. Mais elle a aussi réveillé de vieux soupçons sur une organisation présumée « en cartels ». Les taux de fret spot imposeraient-ils leur pouvoir sans contrepouvoir? Les...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous