Depuis au moins trois décennies, le secteur du conteneur est entraîné dans une spirale infernale alternant des phases de croissance et de récession. Pour gérer ces montagnes russes, les bons gestes d’économie sanitaire n’ont pas été vraiment respectés. L’histoire enseigne schématiquement qu’en période de forte croissance macroéconomique, lorsque les taux de fret s’envolent, les exploitants de porte-conteneurs s’empressent de réinvestir leurs bénéfices...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous