L'Odin Viking, ici en route pour Concarneau, va quitter ses anciennes couleurs.©GLB

 

Les travaux d'aménagement des BSAA (Bâtiments de Soutien et d'Assistance affrétés), dont le contrat d'affrètement a été attribué à l'armement français SeaOwl, a été confié aux chantiers Piriou de Concarneau​.

Le contrat d'affrètement par l'Action de l'État en Mer de BSAA (Bâtiments de Soutien et d'Assistance affrétés), qui était détenu jusqu'à présent par le groupe Bourbon mais emporté, après de multiples rebondissements, par l'armement français SeaOwl, entraîne le remplacement des navires jusqu'à présent basés à Toulon et à Brest. Dans ce but, Seaowl a fait l'acquisition de deux bâtiments qui travaillaient jusqu'ici à l'offshore en mer du Nord. Il s'agit d'une part du Far Saltire, racheté à la société Solstad et qui sera basé à Toulon et le Odin Viking, un AHTS (Anchor handling,Tug, Suppply ship) acheté à la compagnie danoise Viking Supply Ships. Un navire long de 74 m et large de 17 m, de type Moss Mar 424, construit en Norvège par Havyard Leirvik, et d'une puissance au croc de 180 tonnes.

Mise aux normes

Le changement d'utilisation nécessite un certain nombre d'aménagements et les travaux ont d'ores et déjà commencé à bord du Odin Viking arrivé le 4 novembre de Suède et qui a été confié aux chantiers Piriou de Concarneau. Ces travaux qui vont durer environ deux mois – le nouveau BSAA renommé Sapeur devant être à pied d'oeuvre à Brest le 1er janvier 2020 –,vont l'adapter à ses nouvelles missions. Si la partie la plus visible de cette transformation consistera à lui donner sa livrée Action de l'État en Mer, carène noire et bandes inclinées bleu, blanc, rouge, elle n'en n'est pas pour autant la plus importante.

Un des gros chantiers consistera en effet à mettre en place un système de serpentins de réchauffage de ses capacités de stockag (1000 m3). Le Sapeur peut être amené à récupérer des hydrocarbures dans le cadre d'opérations de lutte contre les pollutions marines. Sans ce réchauffage, les hydrocarbures ont tendance à se figer, empêchant le déchargement par pompage. Autre opération, la mise en place d'une grue qui permettra au nouveau BSAA de charger ou de mettre à l'eau du matériel, des barrages anti-pollution par exemple. Piriou Naval Services profitera de ce passage en bassin pour une inspection du navire avant sa prise de service. le VN Sapeur est parti pour le moment à Cherbourg.

Gérard Le Brigand