France, Roumanie et Ukraine alliées pour exporter les céréales

Alors que la Russie conteste les exportations de céréales ukrainiennes par voie maritime telles qu'elles ont été cadrées par l'accord d'Istanbul, la France apporte son expertise logistique à la Roumanie pour l'acheminement terrestre de ces céréales.

L'affaiblissement de l'économie chinoise se manifeste dans tous les segments du transport maritime

L’économie de la seconde puissance économique mondiale a encore perdu de son élan en août, avec une croissance nettement inférieure aux prévisions. Les nouvelles mesures de restrictions sanitaires et les vagues de chaleur ont perturbé la production et la hausse de l'inflation a paralysé la demande étrangère. Les exportations de biens conteneurisés sont en baisse. Les importations de pétrole brut, de minerai de fer et de GNL s’essoufflent.

ZIM maintient ses bénéfices pour l'année 2022 après un premier semestre inédit

Le premier semestre ne porte pas encore les traces du ralentissement pour le plus petit des grands de la ligne régulière. Mais les résultats financiers du second trimestre, bien qu’à des niveaux historiques, sont en baisse par rapport au premier trimestre. Le cas de l’armateur israélien est guetté. Car sa politique d’affrètement et son exposition aux taux de fret spot, à la source de son apogée, pourraient aussi être à l’origine de ses pertes.

Convergence des taux spot et à long terme entre l'Asie et les États-Unis

Selon les indicateurs de Xeneta, les taux spot et les tarifs contractuels sur les trade entre l'Asie et les côtes ouest- et est-américaines sont désormais alignés. Après de nombreux mois de baisse des taux spot sur les principales routes et alors que les contrats de long terme auraient atteint leur pic en juillet.

L'Indonésie bloque les exportations de charbon alors que la demande explose

Le ministre indonésien des Ressources énergétiques et minérales a annoncé que 71 sociétés minières n'avaient pas respecté leurs obligations sur le marché intérieur et que 48 d'entre elles étaient désormais interdites d'exportation de charbon. Cette décision du premier exportateur mondial intervient alors que la sanction du charbon russe est entée en vigueur en Europe.

Un bénéfice de 8,7 Md€ pour Hapag-Lloyd au premier semestre 2022

À contre-courant d’une conjoncture en récession, le numéro cinq mondial du transport maritime conteneurisé a réalisé de nouvelles prouesses au deuxième trimestre de l’exercice 2022. Hapag-Lloyd termine les six premiers mois de l’année sur un résultat d'exploitation de 10 Md€ et un bénéfice net de 8,7 Md€ alors que ses volumes sont inchangés et que ses coûts d’exploitation ont augmenté de 34 %.

Affaiblissement des importations conteneurisées en Europe

Selon le Bimco, organisation mondiale représentant les exploitants de navires, les ventes au détail dans l'UE ont baissé de 1,3 % en volume en juin par rapport à mai et ont été inférieurs de 2,8 % au pic atteint en novembre 2021, mais sont restés supérieurs de 5,9 % aux volumes moyens de 2019.

Première amélioration de la fiabilité horaire des navires depuis le début de l'année

Sans être dans les clous des programmes annoncés, les transit time des porte-conteneurs se sont néanmoins améliorés en juin de 3,6 % pour atteindre un taux de fiabilité horaire de 40 %. Les taux de fret spot ont pour leur part baisser de 2 % pour la 23e semaine consécutive. Les indicateurs se normalisent lentement. Mais des risques de mouvements sociaux persistent.

Le gaz au coeur de toutes les tensions internationales

Alors que les tensions sont déjà palpables sur la scène internationale, dans un contexte d’inflation généralisée et de pression sur les pays européens pour s’affranchir des énergies de la Russie mise au ban, la Turquie a annoncé le 20 juillet une nouvelle phase d'exploration gazière en août en Méditerranée orientale. Une annonce qui peut être considérée comme une nouvelle provocation par la Grèce et Chypre.

Pages