Arctic LNG 2 : Après la Chine, le Japon investit dans le projet russe

À l’occasion du sommet du G20 qui s’est tenu à Osaka, la société japonaise Japan Arctic LNG B.V. a signé un accord avec le producteur de gaz russe Novatek pour une prise de participation de 10 % dans son projet gazier Arctic LNG-2 pour un montant de près de 3 Md$. Total avait déjà fait de même en mars, ainsi que la China National Offshore Oil Corp. (CNOOC) et la China National Petroleum Corp. (CNPC), via sa filiale CNODC, en juin.

Saudi Aramco : taxer les entreprises énergétiques est inutile

Dans le cadre d’un forum tenu en Suisse le 22 septembre, le patron du géant pétrolier saoudien a estimé que les « plans de l'Europe » visant à plafonner les factures d'énergie pour aider les consommateurs et à taxer les entreprises énergétiques n'étaient ni des solutions de long terme ni efficaces pour remédier à la crise énergétique mondiale.

Le terminal GNL Portovaya de Gazprom sur les rails

Les premiers volumes de GNL produits par le terminal de liquéfaction de Portovaya opéré par Gazprom ont été chargés à bord d’un méthanier de Sovcomflot. Le méthanier a quitté le port pour une destination inconnue. L’opération a attiré l’attention des médias internationaux compte tenu du contexte tendu autour du gaz entre la Russie et l’Union européenne.

Le transport maritime de pétrole ne craint ni l'embargo européen ni le plafonnement du G7

Alors que l’idée d’un plafonnement du prix du pétrole exporté par la Russie est évoquée par les membres du G7, la mesure tout comme l’entrée en vigueur imminente de l’embargo européen seront favorables aux pétroliers, défend le Bimco. L’une des plus grandes associations d’armateurs a présenté ses perspectives ce 12 septembre pour le conteneur, le vrac sec et le pétrolier.

Les raffineurs assoiffés de pétrole, les flux maritimes font le chassé-croisé

À quelques mois de l’entrée en vigueur de la sanction européenne sur le pétrole russe, la course aux flux d’hydrocarbures en dehors de la sphère russe bat son plein. Le Nigeria propose aux Européens son gaz et relance son projet de gazoduc via l’Algérie. Le brut du Guyana est plébiscité par les raffineurs britanniques, espagnols et italiens. Le brut du Golfe continue d’intéresser l’Asie en dépit de la concurrence de celui de l’Oural.

Recul sensible de l'exploration pétrolière et gazière

L'exploration pétrolière et gazière mondiale devrait finir l’année sur un très fort recul des licences attribuées durant les huit premiers mois de l’année. Les entreprises se concentrent sur les actifs et les régions à moindre risque.

ZIM contracte avec Shell pour l'approvisionnement en GNL de dix porte-conteneurs

Alors que 28 des 46 navires neufs affrétés par la compagnie seront alimentés au GNL, ZIM cherche à sécuriser ses approvisionnements. Le dixième armateur mondial de porte-conteneurs a signé avec la major pétrolière britannique un contrat d’avitaillement long terme de dix navires de 15 000 EVP qui doivent être livrés en 2023-2024. Une opération estimée à 1 Md$.

DNV : 160 commandes de navires alimentés au GNL en sept mois

Faute de carburants alternatifs immédiatement disponibles, le GNL poursuit sa pénétration du marché. Selon la dernière mise à jour de la société de classification DNV dans son rapport Alternative Fuel Insight, neuf navires supplémentaires alimentés au GNL ont été commandés en juillet, ce qui porte à 160 le nombre de navires commandés au cours des sept premiers mois de l’année.

Les prix des carburants maritimes plongent

Après s’être envolés dans le sillage de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les prix des carburants pour les navires ont plongé en juillet et août. De fait, l'écart moyen entre les deux principaux fuel a été réduit de moitié, passant de 420,50 à 360,50 $/t entre début juillet et aujourd’hui.

Pages