Los Angeles-Long Beach : 100 $ pour tout conteneur non évacué à temps

Confrontés à une importante congestion, les ports de Los Angeles et de Long Beach vont facturer des frais supplémentaires aux compagnies pour les conteneurs qui s’éterniseraient sur les quais. Une situation intenable qui contribue à entretenir des goulets d'étranglement dans les terminaux, indiquent-ils.

Tensions sur les chaînes logistiques mondiales : et après ?

La crise sanitaire a mis en évidence les dépendances et interdépendances d’une chaîne de production globalisée, intégrée et concentrée à certains endroits du globe qui se facturent aujourd’hui en vulnérabilités. Quelle empreinte l’ensemble des dysfonctionnements laisseront-ils demain ? Des enjeux forts sur la remise à niveau de la supply chain. Un débat organisé par nos confrères de L’Opinion avec Christine Cabau-Woehrel (groupe CMA CGM), Franck Mathais (JouéClub) et Thomas Grjebine (CEPII).

Ports de Normandie : Hervé Morin place la barre très haut

À l’invitation de Christian Boulocher, le patron de l’Union portuaire rouennaise, Hervé Morin a détaillé au « 66 », bastion des acteurs privés de la place portuaire, les ambitions qu’ils portent pour les ports la région qu’il préside, Caen, Cherbourg et Dieppe. « Les ports compétitifs de demain seront ceux qui auront réussi leur transition énergétique, écologique, industrielle, numérique et humaine », assure le président de la région normande...

Les priorités du port de Bordeaux d'ici 2025

Adopté en conseil de surveillance, le plan stratégique du Grand Port maritime de Bordeaux, d’un montant de 70 M€, veut prioriser les investissements sur le terminal à conteneurs de Bassens​ afin de sécuriser les trafics et développer les filières liées à l’économie circulaire qui montent actuellement en puissance.

Les 21 premiers manutentionnaires mondiaux contrôlent près de 50 % des conteneurs traités

Si le nombre de conteneurs manutentionnés a baissé en 2020 pour s’établir à 802 MEVP, les 21 premiers opérateurs portuaires mondiaux ont accru leur influence pour s’arroger désormais 48,5 % du total mondial, selon les données de Dynamar. À l’image de la domination des ports chinois, les manutentionnaires chinois grimpent dans le classement. Til, filiale de MSC, est l’un des trois rares opérateurs du Top 21 en croissance.

Toujours plus de navires aux abords de certains ports

La file d'attente des porte-conteneurs dans les ports du monde entier s’est résorbé ces dernières semaines, mais pas au large de Long Beach et de Los Angeles où la file d'attente s’allonge, indique VesselsValue.

CMA CGM s’engage dans un grand projet d’autoroute ferroviaire en Espagne

Le port d’Algésiras, l’entreprise publique en charge du réseau ferroviaire espagnol ADIF, la Plateforme logistique d’Aragon et la société privée Rail & Truck Strait Union, dont est actionnaire CMA CGM, ont signé un protocole pour initier une autoroute ferroviaire entre le port andalou et Saragosse, via Madrid. Le lancement du projet est prévu en 2024. Le dossier suscite un certain scepticisme dans les milieux professionnels espagnols.

Crise de l'énergie : la chine en butte à un conflit d'intérêt

Entre décarbonation et préservation de ses capacités de production et d’exportation, faudra-t-il que la chine choisisse ? À quelques jours de la conférence sur le climat COP26 à Glasgow, la Chine émet des signaux négatifs. En 2021, la Chine aura extrait plus de charbon que les 3,9 milliards de tonnes de 2020. Témoignant de ses vives inquiétudes quant à sa sécurité énergétique, elle serait sur le point de signer des contrats long terme pour du GNL américain.

Les zones industrialo-portuaires, portes d'entrée des investissements étrangers

Faire des ports les vecteurs de la réindustrialisation et les leviers d’une attractivité pour attirer les investissements étrangers s’inscrit dans la stratégie portuaire nationale portée par le ministère de la Mer. Manifestement, les ports n’ont pas attendu cette nouvelle donne. Un des débats, tenus dans le cadre des Assises du port du futur fin septembre, a donné un éclairage qui déconstruit quelques idées reçues.

Les activités africaines de Bolloré, à tout prix

L’éventualité du retrait de Bolloré en Afrique a animé l’actualité de la fin de semaine dernière suite aux révélations du Monde et du Nouvel Obs indiquant que la banque Morgan Stanley avait été mandatée pour identifier des candidats intéressés à reprendre tout ou partie de ses activités sur le continent. En indiquant qu’il ne commenterait pas les « rumeurs », le groupe français, qui électrise la presse dès lors qu’il s’agit de ses activités en Afrique, ne laisse aux médias que la seule voie du questionnement.

Pages