Marseille-Fos, des gestes commerciaux jusqu'en décembre

L’Union Maritime et Fluviale et le Grand port maritime de Marseille-Fos ont confirmé le 17 septembre les gestes commerciaux dans le prolongement du Pacte d’engagement pour la relance et la compétitivité de la place portuaire, lancé en février 2020. Il prévoit jusqu’à la fin de l’année des réductions sur les droits de port pour les filières conteneurs, ro-ro et ropax. Le GPMM espère surtout glaner quelques subsides promis par le gouvernement aux ports dans le cadre du plan « France Relance ».

Céréales : baisse des exportations françaises à prévoir

Les exportations françaises de céréales seront en baisse au cours de la saison en cours, en particulier à destination du Maghreb et de l’Afrique. Le début de campagne est marqué par le retour de la Russie au premier rang des pays exportateurs et, toujours, par la ferme présence de la Chine parmi les plus gros clients, en particulier pour les achats d’orge.

Amérique latine : le calme avant la tempête

À l'échelle sud américaine, le trafic conteneurs a été d'une remarquable stabilité en 2019. Dans le détail, la situation est plus disparate. Les ports brésiliens poursuivent leur progression et assoient la position du pays au premier rang du continent. En revanche, la côte pacifique marque déjà le pas. Avant de s'effondrer, prise dans le cyclone Covid.

Le Havre et l’axe Seine se préparent au zéro carbone

Le port normand planche sur sa stratégie « zéro carbone » et explore différentes pistes. Offre de services, politique tarifaire, énergies alternatives... Tour d’​horizon avec Kris Danaradjou, récemment nommé directeur général adjoin t.

Les ambitions de Zeebrugge dans le GNL

Si Zeebruges a enregistré le meilleur résultat semestriel de son histoire, il le doit au trafic de GNL. Le port côtier belge s’affirme dans un rôle de premier plan pour le gaz naturel liquéfié.

Concession breakbulk à prendre à Anvers

Le port flamand va lancer un appel à candidats pour l’exploitation d’une concession de 15 ha au bassin Churchill. L’activité déployée sur ce site devra avoir trait à la manutention de diverses conventionnelles. La darse en question est la principale plaque tournante dans le port pour le trafic breakbulk.

Rotterdam : approfondissement d’un quai chez ECT Delta

Le port néerlandais va approfondir l’ Amazonehaven à la Maasvlakte I pour permettre au terminal d’ECT Delta de se mettre à l’échelle des grands porte-conteneurs. Dans un premier temps, la profondeur d’eau y sera portée à 17,45 m sur une longueur de 500 m, ce qui correspond à un poste d’amarrage pour mégamax.

Cosco : bénéfices en baisse mais revenus en hausse

Les différentes entités du groupe Cosco, dont la résistance à toutes épreuves faisait loi, ont donc un mis un genou à terre. L’activité de transport maritime de conteneurs comme les opérations de manutention ont accusé durant le premier semestre des baisses de régimes. Atteinte dans ses ratios financiers, Cosco Shipping a cependant augmenté ses revenus tandis que l’opérateur portuaire accuse baisses de volumes et du chiffre d’affaires.

Banque mondiale : L'explosion du port de Beyrouth évaluée entre 7 et 8 Md$

La Banque mondiale a publié une première estimation du coût des dommages générés par l'explosion du 4 août dans le port de Beyrouth , qui a soufflé une partie des installations portuaires et du front de mer de la ville, des quartiers résidentiels, des zones d'entreposage, le principal silo à grains du pays et neuf hôpitaux. Plusieurs milliards de dollars.

Hutchison Ports va investir 730 M$ en Égypte 

Le manutentionnaire portuaire de Hong Kong a conclu un accord avec la Marine égyptienne pour créer et opérer un nouveau terminal à conteneurs en Égypte.

Pages