CMA CGM déploie des capacités en France

L'armateur français enfile les annonces. CMA CGM positionne trois navires supplémentaires qui desserviront Marseille, Le Havre et Dunkerque entre décembre 2021 et février 2022. Sur le front ouest-américain, il propose une solution pour réduire l'engorgement portuaire sous la forme d'une remise, jusqu'à 200 $ par conteneur.

Chaîne d’approvisionnement mondiale, après le tsunami, les répliques…

Le covid n’est pas le seul responsable du dérèglement de la chaîne d’approvisionnement mondiale. Tensions géopolitiques, dérèglement climatique, alliances maritimes, pénurie de main d’œuvre... affolent l’industrie maritime depuis deux ans. Les conséquences ont été débattues à l’occasion de la sixième conférence des opérateurs portuaires européens organisée par leur fédération européenne, la Feport.

Brittany Ferries reçoit son premier ferry au GNL

Le Salamanca venait de terminer ses essais en mer Jaune où, pour la première fois, il a goûté au GNL. Brittany Ferries a pris livraison en Suède auprès de Stena de son premier ferry au GNL, un ro-pax de type E-Flexer. Il sera mis en service en février 2022 entre le Royaume-Uni et l’Espagne.

Vers la privatisation de HMM en 2022

Le gouvernement sud-coréen a confirmé son intention de privatiser la compagnie nationale en 2022, quelques années après avoir sauvé de la banqueroute l'ancienne Hyundai Merchant Marine à l’aide de banques publiques d’investissement.

Maroc, une éclaircie de si courte durée

Depuis dimanche 28 novembre à minuit, le Maroc a fermé ses frontières avec la France afin de limiter au maximum la propagation d’Omicron, nouveau variant du sars Cov2, réputé très contagieux. Seules les liaisons maritimes de fret sont maintenues. À Marseille, La Méridionale s’apprêtait à fêter le premier anniversaire du service ro-pax sur le Maroc.

MEPC 77 : acte manqué et occasion ratée selon le secteur privé

La 77e session du Comité de protection du milieu marin, qui s’est clôturée le 28 novembre, n’a débouché sur rien de probant, selon les organisations maritimes. Elles souhaitaient obtenir une révision des objectifs de décarbonation négociés en 2018 et poser les termes du débat sur la création d’un fonds de R&D de 5 Md$ et d’une taxe carbone. L’OMI n’a pas dérogé de son ordre de jour et reporté ces sujets aux prochains MEPC, en 2022 et/ou 2023...

La CDC n'a pas provisionné les 86,3 M€ dus à Corsica Ferries

Le conseil exécutif de Corse a indiqué le 15 novembre avoir décidé de ne pas inscrire au budget supplémentaire pour 2021 les 86,3 M€ que le Conseil d’État l’assigne à payer à Corsica Ferries pour préjudice subi du temps de l’ex-SNCM. La CDC va engager deux procédures à titre conservatoire.

Golfe de Guinée : la mort de quatre pirates marque une évolution dans la façon d'appréhender la problématique

Moins d'un mois après avoir commencé ses patrouilles dans le golfe de Guinée, la frégate danoise Esbern Snare a tué quatre pirates présumés à l’occasion d’échanges de tirs. C'est la première fois que des hommes sont tués par la marine internationale opérant dans la région. Cet événement pourrait influencer les futurs modes opératoires.

Ferries : la Méditerranée réclame le même traitement que la Bretagne

Vent debout et front commun. La place marseillaise, les milieux politiques et économiques compris, revendique auprès de l’État français une unité de traitement sur les dossiers maritimes. Au-delà des visites présidentielles et des paroles ministérielles, ils attendent aussi de l’État qu’il défende le pavillon tricolore à Bruxelles. La Commission européenne a diligenté il y a plus d’un an une enquête sur la délégation de service public maritime vers la Corse.

MEPC77 : la délégation française justifie son revirement sur les objectifs de décarbonation pour une « question d’efficacité »

« L'OMI est une organisation technique qui devrait concentrer ses efforts et son temps limité sur la définition de mesures concrètes et obligatoires ». C’est en ces termes que la délégation française à l’OMI a justifié son attitude paradoxale aux premiers abords lors de la 77e session du Comité de protection du milieu marin MEPC77, qui se tient depuis le 22 novembre et jusqu’au 26 novembre. Favorable à la COP26 à une décarbonation avant l’heure fixée pour le transport maritime, la France a voté contre cette résolution à l’OMI.

Pages