Normandie et Méditerranée : les noms des deux futures Abeille 

Les deux futurs remorqueurs d’assistance de la Marine nationale, appelés à remplacer les Abeille Languedoc et Abeille Flandre, porteront aussi le nom de deux territoires régionaux. Les deux navires, opérés par l’armateur Abeilles International, récemment acquis auprès de Bourbon par le groupe télécoms Econocom, sont actuellement en cours de transformation à Kiel en Allemagne.

CMA CGM bouscule son réseau Méditerranée-Afrique de l'Ouest

Larmateur français revoit trois des cinq services structurant son réseau entre Méditerranée et l'Afrique de l'Ouest. Medwax, Euraf3 et Wazzan sont complètement remaniés. Euraf2 et Euraf4 sont épargnés par la revoyure.

La Chine, premier pays maritime par la valeur de la flotte

Par la valeur de sa flotte de commerce, la Chine est devenu le premier pays d’armateurs avec des actifs totalisant une valeur de 191 Md$, soit 100 Md$ de plus qu’en 2019. Selon le classement établi par VesselsValue, la fortune des dix principaux pays d’armateurs par la valeur estimée des navires s’est élevée à 908,07 Md$ à fin novembre. Soit 432 Md$ de plus qu’au 1er janvier 2019.

CMA CGM annonce un résultat net de 5,6 Md$ au troisième trimestre

CMA CGM a les moyens de ses ambitions air-mer-terre. Ses résultats en attestent. À l’issue du conseil d’administration, qui s’est tenu le 19 novembre à la Tour CMA CGM à Marseille, a été validé le projet d’acquisition de quatre A350F, le nouveau freighter d'Airbus en cours de développement. CMA CGM Air Cargo devient ainsi l'une des premières compagnies de lancement du nouvel appareil de l’avionneur européen, dont l'entrée en service est programmée en 2025.

La flambée des taux de fret, principal moteur des bénéfices de Hapag-Lloyd au 3e trimestre 2021

Le numéro cinq mondial de la ligne conteneurisée encaissé un résultat net de 2,8 Md€ au troisième trimestre contre 252 M€ à la même période il y a un an. Quant à l’environnement congestionné, le transporteur allemand ne s'attend pas à une normalisation de la situation avant la fin du premier semestre 2022 au plus tôt : 5 à 10 % de sa capacité sont actuellement bloqués par l’engorgement des ports.

Retour aux affaires pour PIL qui a lancé deux services en un mois

Après une longue traversée du désert pour assurer sa survie et restructurer ses dettes, la compagnie singapourienne manifeste son retour en multipliant les signes de bonne santé. Elle étoffe sa flotte et son offre, notamment sur le marché intra-asiatique.

Cnuced : La croissance du transport maritime hypothéquée par les taux de fret

Selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, qui vient de publier sa revue sur le transport maritime, la croissance annuelle du commerce maritime ralentira à 2,4 % entre 2022 et 2026. Les perspectives à plus long terme devraient être remodelées par trois tendances de fond. Mais dans l’immédiat, la principale menace reste la persistance de taux de fret élevés, qui pourraient renchérir les prix des importations mondiales de 11 %.

Radioscopie des taux de fret en 2020 et 2021

Alors que l’année se termine, les taux de fret culminent à des niveaux inédits. Deux indicateurs plaident coupables : le CCFI et SFCI. Les taux de fret élevés n’ont pas la même incidence pour tous les continents et catégories de produits. Mais la menace sur l’industrie manufacturière mondiale est similaire, estime la Cnuced dans son analyse.

Des corridors verts pour quelle faisabilité ?

En marge de la COP26, le sommet international sur le climat, une vingtaine de pays, dont la France, se sont engagés à rendre six routes maritimes entièrement décarbonées d'ici 2025. Une étude de 74 pages détaille le concept avec études de cas à l'appui sur deux routes spécifiques, dans le vrac sec et le conteneur.

Pages