Rétro et perspective : 2021, aussi renversante que 2020 ?

Il ne s’agit pas de refaire le film de 2020 tant l’année a été éprouvante pour les nerfs. Le monde n’est pas davantage préparé à vivre 2021, qui devrait ressembler dans les premiers mois au précédent cru. Avec toutefois l’effet surprise en moins. Avant de tourner définitivement la page, quelques faits, statistiques, prévisions…

Vers une nouvelle alliance maritime

Cinq compagnies sud-coréennes ont créé la surprise en annonçant au cours des derniers jours de l’année un accord de base pour donner naissance à K-Alliance. Objectifs : Compétitivité, économies d’échelle, déploiement de navires plus sobres, investissements portuaires …

Hapag-Lloyd commande six porte-conteneurs de 23 500 EVP

Après avoir évoqué l’éventualité en début d’année, mise en sommeil ensuite et enfin avoir reconnu en septembre avoir consulté plusieurs chantiers navals, l’armateur allemand se fixe. Il passe commande au chantier naval sud-coréen DSME de six porte-conteneurs de 23 500 EVP hybrides avec GNL.

Neptune Marine construira le Canopée

Pour la construction du roulier doté de quatre voiles en forme d’ailes, le choix de Jifmar Offshore Services s’est porté sur le chantier néerlandais Neptune Marine. Affrété à Alizés, qui en assurera l’exploitation, le Canopée est destiné à transporter les éléments du lanceur Ariane 6.

CMA CGM : cinq navires supplémentaires sous pavillon français et soutés à Fos

L’armateur français a annoncé le 17 décembre que la série des cinq porte-conteneurs de 15 000 EVP, détenus en propriété et qu’elle doit réceptionner en 2021, seront enregistrés sous le Rif. Comme les neuf gros-porteurs de 23 000 EVP également propulsés au GNL, ils seront alimentés en gaz naturel liquéfié par Total mais, ceux-là à Marseille Fos, une fois les infrastructures disponibles.

Louis Dreyfus Armateurs place deux navires sur le parc éolien de Nantes Saint-Nazaire

Louis Dreyfus Armateurs est convaincu depuis plus d’une décennie du potentiel des énergies renouvelables offshore. Il s’est organisé pour répondre à ce marché. Alors que son second SOV sera bientôt livré, l’armateur français fait cette fois recette avec ses navires dédiés au transfert d’équipage de maintenance. Au côté du britannique Tidal Transit, il a été retenu par GEl pour fournir deux navires de ce type. Ils seront construits par le chantier naval français OCEA.

Bourbon sort du redressement judiciaire, à quel prix ?

Le tribunal de commerce de Marseille a rendu un jugement favorable le 14 décembre au plan de restructuration de Bourbon Maritime. Place désormais à la restructuration financière et capitalistique du groupe. Deux nouveaux actionnaires font leur entrée au capital. Une centaine de navires devrait être cédés.

Le Jacques Cartier reconnu pour son respect du silence de la mer

Une petite consolation pour le dernier-né sixième unité de la gamme des yachts d’expédition de la classe Explorer de Ponant, qui avait dû mettre un terme prématurément à sa croisière en Méditerranée début novembre en raison de cas détectés positifs au coronavirus. Le Jacques Cartier fait partie des rares paquebots à être certifiés par Bureau Veritas pour sa « signature acoustique ».

Pages