Au premier semestre de l'année, le pavillon national comptait 191 unités

Le registre national français n’a pas fait véritablement recette au cours du premier semestre. Les candidatures ont été rares. Il a gagné un navire ces six derniers mois. Les effectifs du pavillon français approchent lentement les 200 unités.

Paralysie portuaire : les États-Unis alignent les dollars

Pour atténuer l’apoplexie sur les quais de la côte ouest-américaine, le séjour des conteneurs devait être taxé à partir du 15 novembre. La seule menace de la mesure semble avoir opéré mais sans aucune influence sur le bataillon de porte-conteneurs en attente dans la baie de San Pedro, également au bord de la thrombose. C’est paradoxalement dans un contexte de records absolus de trafics que le président américain a dégainé une arme fatale : 17 Md$ pour les ports.

Ayro obtient un financement européen pour ses Oceanwings

L’entreprise française, qui conçoit, fabrique et commercialise un système de propulsion éolienne pour le transport maritime, obtient un financement de 2,3 M€ du fonds européen consacré aux Affaires maritimes et à la Pêche (FEAMP). Il va permettre d’accélérer l’industrialisation et la commercialisation de ses voiles rigides qui visent les navires marchands et les yachts.

COP26 : une vingtaine de pays s'engagent à mettre en oeuvre six corridors verts

Clap de fin de la COP26, le sommet international sur le climat, qui s'est clôturé le 13 novembre à Glasgow sur un sentiment de grande amertume. De nombreuses annonces concernant le transport maritime dont celle de corridors verts. Une vingtaine de pays, dont la France, se sont engagés à rendre six routes maritimes entièrement décarbonées d'ici 2025.

La Bretagne lance une filière de transport maritime à propulsion par le vent 

La région Bretagne a officiellement lancé le 10 novembre à Lorient une nouvelle filière autour de la propulsion vélique à laquelle Loïg Chesnais-Girard, le président de région, entend donner l’élan nécessaire pour poser les bases de la feuille de route avant la fin du premier 2022. L'écosystème régional couvre toute la chaîne de valeur.

Evergreen abonnée aux porte-conteneurs de 24 000 EVP ?

La compagnie taïwanaise Evergreen serait à l’initiative d’une nouvelle commande de porte-conteneurs de grande taille alors qu’elle en a déjà douze en stock, dont quatre livrés cette année. Avec ses 25 gros-porteurs, l’armateur a les moyens d’assurer un très long service Asie-Europe du Nord.

Hafnia/Chemical Tankers : Opération de consolidation importante dans le secteur des navires-citernes

L'opérateur singapourien de navires-citernes Hafnia a annoncé l’acquisition de Chemical Tankers, l'ex-Navig8 Chemical, dans le cadre d'une transaction portant sur toutes les actions. Hafnia se voit ainsi à la tête d’une flotte de 233 navires, ce qui le hisse parmi les tout premiers du secteur par la capacité. Cette opération est l’aboutissement d’un long processus.

Maersk Drilling fusionne avec l'américain Noble

L'ex-filiale de forage du groupe danois du transport maritime AP Møller-Maersk a annoncé le mercredi 10 novembre sa fusion avec son concurrent américain Noble, dont il portera désormais le nom. La fusion, qui doit être effective mi-2022, doit dégager 125 M$ par an en synergies.

Congestion portuaire : en voie vers l’assagissement ?

Seuls les mois à venir permettront de mesurer les effets prolongés sur l’économie mondiale de la grande désorganisation dans les chaînes d’approvisionnement qui a émaillé l’année 2021. La date de sortie du capharnaüm manque encore de repères mais plusieurs indicateurs plaident néanmoins en faveur d’une atténuation des problèmes.

La Chine et les États-Unis, jokers des pétroliers et des vraquiers

Que valent les nouvelles promesses de réduction des émissions de gaz à effet de serre ? Que signifient les omissions des principaux pays pollueurs absents des négociations internationales sur le climat ? Les armateurs de vraquiers et de tankers devraient encore pouvoir compter sur le transporter de charbon et de pétrole pendant quelques années.

Pages