MEPC 75 : avantage aux moins-disant sur les émissions de gaz à effet de serre

Comme prévu , les États membres du Comité de protection du milieu marin (MEPC), qui se réunit jusqu'au 20 novembre par visoconférence, ont approuvé le projet de proposition que leur a soumis le groupe intertechnique sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre du transport maritime. Une version que les partisans d’une ligne dure jugent édulcorée. La convention Marpol s’enrichit de deux amendements. Il reste à gérer l’UE et les États-Unis qui entendent introduire leur propre réglementation carbone.

Desserte maritime corse : l'imbroglio concurrentiel

À l’issue d’une instruction de plusieurs mois, l’Autorité de la concurrence a rendu son avis sur le fonctionnement des marchés en Corse. La desserte maritime corse est de nouveau passée au tamis des instructeurs, au même titre que la distribution de carburants, la grande distribution et la gestion des déchets. Le besoin réel de service public doit être réévalué et les modalités d’organisation de la desserte de la Corse, rédéfinies.

Libre-échange à tout-va en Asie et dans le Pacifique

Depuis le 15 novembre deux accords de libre-échange se chevauchent en Asie et dans le Pacifique. L’un où la Chine est au centre du jeu, l’autre dans lequel les États-Unis comptent bien faire un retour. Flux commerciaux et maritimes vont augmenter en Asie.

Maersk/MSC : des rapports de force qui pourraient évoluer

Les analystes de Sea-Intelligence manient assez bien l’art du buzz le week-end, cette parenthèse où l’attention est captive. Dans un post sur les réseaux sociaux, le consultant danois laisse entendre que Maersk pourrait perdre sa place de leader mondial par la capacité conteneurisée.

OMI : bientôt une liste des ports permettant les changements d’équipage

Le Comité de la sécurité maritime de l'OMI, qui s’est tenu du 4 au 11 novembre, a approuvé une procédure visant à dresser la liste de tous les ports où les changements d'équipage sont possibles. Une petite avancée qui offrira plus de visibilité et de transparence sur les infrastructures et protocoles réellement mis en œuvre par les États du pavillon.

Annick Girardin à l’écoute des inquiétudes des portuaires phocéens

La ministre de la Mer a rencontré les représentants des services aux navires, durement affectés par la baisse du nombre d’escales et l’arrêt total de la croisière. Discussion à bâtons rompus sur de possibles aides pour des professionnels privés de chômage partiel. La semaine prochaine, elle rendra visite au port de Toulon, où le transfert d’U.N. Ro-Ro à Sète n’est pas sans impact.

40 bateaux-citernes dual-fuel sur le bassin du Rhin 

Shell va affréter 40 bateaux-citernes pour le transport de produits pétroliers et de lubrifiants sur les canaux de Belgique, des Pays-Bas et d’Allemagne. Ils seront construits à Werkendam par les chantiers Concordia Damen, exploités conjointement par VT Group pour la partie opérationnelle et par Marlow Navigation pour la gestion des équipages.

Annick Girardin veut un Rif au service des usagers

Journée marathon pour la ministre de la Mer qui s’est rendue à Marseille le 13 novembre. Une visite au pas de charge « dédiée aux agents publics » selon ses termes. Au programme, l’attractivité du RIF, la pénurie d’officiers français, la relève d’équipage... En fin de journée, la ministre a rencontré sur les quais phocéens quelques représentants des professions portuaires.

Pages