Haro industriel sur l'ammoniac-carburant

Le Lloyd's Register Maritime Decarbonisation Hub, le Mærsk Mc-Kinney Møller Center for Zero Carbon Shipping, A.P. Moller-Maersk, MAN Energy Solutions, Mitsubishi Heavy Industries, NYK Line et Total s’associent rendre complètement sure l'utilisation de l'...

Décarbonation du transport maritime : quand la Banque mondiale s’en mêle 

Le bailleur de fonds international vient de commettre deux volumineuses études sur la transition énergétique du transport maritime. Il recommande aux pays de cesser tout soutien public au GNL en tant que combustible de soute et promeut l’ammoniac et l’hydrogène. Un signal clair et des choix radicaux.

Equinor affrète des navires pour réduire son empreinte carbone

Dans son rapport sur le développement durable, la compagnie pétrolière norvégienne indique avoir conclu des accords d’affrètement long terme pour 30 navires écologiquement efficients. Elle va mettre en service dix unités supplémentaires...

Étude : 5 % des carburants doivent être verts d'ici 2030

Pour que le transport maritime soit conforme à l'Accord de Paris sur le réchauffement climatique, au moins 5 % du carburant utilisé doit être complètement vert en 2030, soutient une étude de Getting to Zero . L’alliance industrielle avait été créée en septembre 2019 pour accélérer les développements des technologies en vue de parvenir à la décarbonation du transport maritime dans les temps impartis par l’OMI.

Maersk, Keppel et Yara associés dans le soutage à l'ammoniac

L’armateur danois de porte-conteneurs Maersk, le chantier naval Keppel Offshore, le gestionnaire de navires Fleet Management, le fabricant d'engrais Yara et le conglomérat japonais Sumitomo se sont associés pour étudier la faisabilité du soutage à l...

EPS se lance dans le méthanol et l'ammoniac

Le propriétaire singapourien de navires Eastern Pacific Shipping a signé le 5 mars un protocole d’accord avec le motoriste allemand MAN et le fournisseur néerlandais de soute OCI pour convertir des navires de sa flotte au méthanol puis à l’ammoniac. Il est aussi question de navires neufs propulsés avec les deux alternatives actuellement les plus prometteuses pour décarboner le transport maritime.

HHIH et Saudi Aramco associés dans l'hydrogène et l'ammoniac

En partenariat avec la compagnie de pétrole saoudienne Saudi Aramco, le groupe sud-coréen va développer des projets dans la production d’hydrogène et d’ammoniac. Les deux partenaires envisagent de développer des navires pour transporter du CO2 et du...

DFDS et Maersk soutiennent le projet danois d'ammoniac vert

Un grand projet de production d'ammoniac vert a été annoncé ce 23 février par le Danemark. L’ambition, portée par plusieurs poids lourds de l'agroalimentaire danois, est aussi soutenu par les deux compagnies maritimes du pays, Maersk et DFDS. L’installation pourrait être prête dans cinq ans. L'investissement s'élève à environ 1 Md€.

Décarbonation : Sea-LNG presse les armateurs à se positionner

Suscitant jusqu’alors une molle adhésion, le GNL a connu un engouement de dernière minute en fin d’année dernière. Dans un rapport publié début février, l’association Sea-LNG explique pourquoi il est urgent de ne plus temporiser en attendant l'émergence de l'hydrogène ou de l'ammoniac.

Wärtsilä plombé en 2020

La crise sanitaire n’a épargné aucun des secteurs maritimes du groupe industriel finlandais. Le ralentissement de l’activité des chantiers navals, le report des investissements, l’ajournement des travaux de maintenance, la moindre utilisation des capacités de production…se sont soldés par des prises de commandes et un chiffre d’affaires en baisse​.

Pages