La demande future en carburants maritimes verts sera énergivore

Présentée lors de la Conférence mondiale des ports à Vancouver le 18 mai, l’étude de la Chambre internationale de la marine marchande estime que les besoins en carburants à émissions nulles du transport maritime nécessiteront une augmentation de l'électricité verte de l’ordre de 3 000 TWh. Mais les apports de l’étude sont ailleurs. D'ici 2050, le transport maritime ne sera pas seulement un consommateur de carburants verts, il sera l’option la plus économique pour les transporter. D’autant que les principaux pays importateurs seront localisés au Sud.

MOL fait le plein de transporteurs de voitures

La compagnie japonaise Mitsui OSK Lines a commandé une seconde série de quatre transporteurs de véhicules au GNL. Les huit unités d’une capacité de 7 000 CEU seront livrées entre 2024 et 2025. Après une série de quatre premières...

Le commerce mondial d'engrais pénalisé par les absences russes

Les sanctions, qui frappent les exportations d'engrais russes, compromettent la saison des semis au Brésil et en Europe pour de nombreuses cultures qui doivent démarrer dans les mois qui viennent. Pourtant, pas moins de 24 navires transportant près de 678 000 t d'engrais vont ou ont déjà quitté les ports de Saint-Pétersbourg et de Mourmansk en direction des côtes du Brésil.

Höegh Autoliners s'engage dans des navires prêts pour l'ammoniac

L’armateur norvégien, l'un des plus grands exploitants de navires de transport de véhicules, a franchi une nouvelle étape dans son projet d'introduire la classe la plus écologique qui soit dans sa catégorie. L'effervescence dans ce segment porte davantage sur le GNL.

Navigator Gas obtient une AiP pour un transporteur de gaz à l'ammoniac

Le consortium industriel, associant le propriétaire et exploitant de transporteurs de gaz liquéfié Navigator Gas, MAN Energy solutions, Babcock International et l'autorité maritime norvégienne NMA, a reçu une approbation de principe pour un transporteur...

CMB vise des navires à l'ammoniac dès 2024

La Compagnie maritime belge exploitera des navires à double carburation avec l'ammoniac à partir de 2024 pour ses plus grandes unités et prévoit d'alimenter ses plus petits navires avec de l'hydrogène. À partir de 2024, les plus grands navires...

Höegh Autoliners envisage la bourse pour accélérer sa décarbonation

L’armateur norvégien opérant dans le transport de voitures envisage d'entrer en bourse pour financer des investissements dans des navires « prêts pour l'ammoniac ». Pour assurer et accélérer la décarbonation de sa flotte d’ici...

Haro industriel sur l'ammoniac-carburant

Le Lloyd's Register Maritime Decarbonisation Hub, le Mærsk Mc-Kinney Møller Center for Zero Carbon Shipping, A.P. Moller-Maersk, MAN Energy Solutions, Mitsubishi Heavy Industries, NYK Line et Total s’associent rendre complètement sure l'utilisation de l'...

Décarbonation du transport maritime : quand la Banque mondiale s’en mêle 

Le bailleur de fonds international vient de commettre deux volumineuses études sur la transition énergétique du transport maritime. Il recommande aux pays de cesser tout soutien public au GNL en tant que combustible de soute et promeut l’ammoniac et l’hydrogène. Un signal clair et des choix radicaux.

Equinor affrète des navires pour réduire son empreinte carbone

Dans son rapport sur le développement durable, la compagnie pétrolière norvégienne indique avoir conclu des accords d’affrètement long terme pour 30 navires écologiquement efficients. Elle va mettre en service dix unités supplémentaires...

Pages