Fincantieri : un chiffre d'affaires en perte de 16 % au premier semestre

Sans surprise, le constructeur naval italien n’a pas été épargné par la crise sanitaire qui a muté en choc économique. Il pouvait en être difficilement autrement au regard de la suspension totale de ses activités et de son redémarrage très progressif ensuite. Pour autant, au 30 juin, il n’avait pas enregistré d’annulation de commandes alors qu’il est particulièrement exposé au secteur de la croisière.