Rotterdam : un trafic en baisse de près de 7 % en 2020

Le port néerlandais a traversé une année difficile, préserve néanmoins sa place de leader portuaire européen mais perd au passage quelques parts de marché au profit de son challenger belge Anvers. Le repli n’a pas compromis ses investissements, assure l’autorité portuaire néerlandaise.

Anvers limite la chute grâce au conteneur en 2020

Malgré une année dominée par les restrictions et les départs annulés, le trafic de conteneurs a permis au deuxième port européen de contenir les pertes. Anvers s’en sort avec un volume en baisse de 3,1 %, à 231 Mt. Mais il franchit la barre des 12 MEVP et a mieux résisté que la plupart des autres ports du range Hambourg-Le Havre en 2020.

Conteneur : le Range nord conforte sa position en Europe

La progression du trafic conteneur au cours des dernières années a surtout profité aux ports du Range nord, selon le travail mené par Ronan Kerbiriou et Arnaud Serry, respectivement ingénieur d'études et enseignant-chercheur de l'Université du Havre. Cependant, l'émergence plus récente de ports méditerranéens, même si elle est loin de les menacer, pourrait leur enlever quelques parts de marché sur le transbordement.

Anvers sécurise la mainlevée des conteneurs en la numérisant

À partir du 1er janvier prochain, la mainlevée des conteneurs sur les terminaux anversois sera progressivement soumise à une nouvelle procédure qui doit permettre au port de franchir « une nouvelle étape vers la sécurisation numérique ». Elle sera payante.

Rotterdam court derrière ses performances de 2019

Le troisième trimestre a permis au plus grand port européen de rattraper une petite partie de son retard sur l’an dernier. Aux termes des neuf premiers mois, le néerlandais reste néanmoins nettement en-deçà de son résultat comparé à la période correspondante de 2019. À l’exception des conteneurs qui s’en rapprochent de plus en plus. Rotterdam plaide en faveur d’une reprise par l’investissement public. Au programme, hydrogène et captage de CO2.

Anvers : la reprise se poursuit… lentement

Un recul limité à 4,4% à la fin septembre, en dépit de la crise sanitaire et des tensions internationales. C’est un résultat que beaucoup de ports envieront à Anvers. Le mainport belge parvient toujours à limiter la casse grâce aux conteneurs, mais sans amélioration très marquée par rapport à la fin juin.

La valeur ajoutée des ports belges a augmenté de 4,9 % en 2019

Depuis 2006, la Banque nationale de Belgique publie des données sur la valeur ajoutée, les trafics et l’emploi au sein des ports belges. L’étude montre à quel point l’histoire portuaire du voisin de l’Hexagone bégaie. Avec succès et panache.

Anvers fait le pari du méthanol

C’est parti pour des alternatives plus écologiques aux carburants maritimes traditionnels à Anvers. Le second port européen va rétrofiter trois de ses propres navires pour qu'ils puissent naviguer au méthanol. Mais cette énergie ne serait qu'une des solutions envisagées par l’un des leaders portuaires du range nord dans le cadre de son verdissement.

Quels sont les ports les mieux desservis par la ligne régulière ?

En se basant sur l’indice de connectivité du transport maritime de ligne qu’elle a développé et les données de MDS Transmodal, la Cnuced est en mesure de déterminer la position d'un port dans le réseau mondial de transport maritime de ligne. Shanghai est, sans surprise, le port le mieux connecté, mais Le Havre figure parmi les 20 premiers et Marseille dans le Top 50.

Vie des terminaux : Jebel Ali, Cai Mep, Anvers, Göteborg

Le T4 de Jebel Ali est enfin animé. Anvers lance un appel d'offres pour la modernisation du terminal Europa. Le port de Göteborg sera approfondi. Le futur terminal vietnamien Gemalink attend deux autres STS. Investissements, équipements, développements. Revue hebdomadaire de l’actualité des terminaux.

Pages