Concession breakbulk à prendre à Anvers

Le port flamand va lancer un appel à candidats pour l’exploitation d’une concession de 15 ha au bassin Churchill. L’activité déployée sur ce site devra avoir trait à la manutention de diverses conventionnelles. La darse en question est la principale plaque tournante dans le port pour le trafic breakbulk.

Hambourg, plus marqué par le Covid que ses voisins du range nord-européen

Le premier port allemand a accentué sa déconfiture​ du premier trimestre au cours duquel il avait enregistré une baisse de près de 8 %. Il solde le premier semestre de l’année avec un recul de 12 %, tous trafics confondus, à 61,2 Mt. Le port hanséatique est plombé par la baisse des échanges avec la Chine.

Unifeeder lance un nouveau service Benelux-Saint-Pétersbourg

Le spécialiste du transport à courte distance en Europe du Nord a lancé un nouveau service hebdomadaire entre Rotterdam, Anvers et Saint-Pétersbourg. Le nouveau service est la troisième liaison Benelux-Russie pour Unifeeder. Il vient s'ajouter à la boucle E de la Baltique entre le Benelux et la Finlande et à la boucle A exploitée par CMA CGM. Il est assuré par deux feeders de 1 000 EVP et est axé sur les fruits. Il se substitue à un service exploité jusqu'au mois dernier par Sealand Europe & Med (...

[Enquête] : Anvers et Rotterdam s’organisent face à la congestion fluviale

Malgré la baisse d’activité, les bateaux fluviaux continuent à subir des temps d’attente dans les terminaux maritimes. Hubs de consolidation des trafics en amont, limitation du nombre de barges, plateforme numérique d’échanges de données, portique dédié au fluvial : Anvers et Rotterdam déploient des stratégies différentes et des solutions variées.

Un navire-citerne en quarantaine

©Harbot Pilot Plus de la moitié de l'équipage du Minerva Oceania a été testé positif au covid-19. Le navire a été mis en quarantaine dans le port d'Anvers jusqu'à la fin de la semaine. Quinze des 26 marins à bord du MR2...

Clarksons : une crise sans précédent dans le trafic de conteneurs ?

Lors d'un webinaire sur le transport maritime et les ports de conteneurs organisé par Ernst & Young (EY) et Maritime London le 26 mai, Trevor Crowe, le directeur des études de marché chez Clarksons Research, a promis une année terrible pour le commerce mondial de conteneurs… en attendant le prochain événement « cygne noir ».

L'insubmersible port d'Anvers

Contre toute attente, le port scaldien a clôturé un premier trimestre avec un trafic maritime de conteneurs en hausse de 9,5 % par rapport à la même période de l’année précédente. Encore préservé durant ce premier trimestre alors que les alliances maritimes qui font ses affaires multiplient les suppressions d’escales, Anvers ne devrait pas échapper au couperet dès le prochain exercice trimestriel.

Covid-19 : Hambourg et Rotterdam, les plus exposés en Europe

Theo Notteboom, professeur en économie et gestion portuaire et maritime à l’Université de Shanghai, a analysé plusieurs scénarios pour évaluer le degré de vulnérabilité des ports européens face à la baisse des flux de/vers la Chine.

Rotterdam freiné par le ralentissement économique en 2019

Le ralentissement de l’économie mondiale et du commerce international a contrarié l’essor du port néerlandais en 2019. Même s’il enregistre un nouveau record, la progression des volumes par rapport à 2018 a été minimale. Dans le secteur-clef des conteneurs, Rotterdam voit son avance sur Anvers se réduire.

Les six ports du range nord-européen ne font pas razzia

Entre janvier et septembre 2019, les six principaux ports du range Hambourg-Le Havre ont totalisé 33,5 MEVP, soit une hausse de 3 % par rapport à l'année précédente, à 32,43 MEVP. Le port français déçoit...

Pages