Australie : le lock-out n'aura pas lieu

La Fair Work Commission australienne a confirmé le 18 novembre l’interdiction du lock-out prévu des équipages de remorqueurs par Svitzer, la filiale australienne de Maersk qui exploite des remorqueurs dans dix-sept ports du pays. La société entendait ainsi forcer la résolution d’un conflit social qui dure depuis quatre ans.

Svitzer confronté à 1 100 actions syndicales

Svitzer, l'opérateur de services de remorquage, durcit ses mesures en réaction à l’âpre conflit salarial qui dure depuis trois ans en Australie. Depuis octobre 2020, les employés de l’entreprise ont mené 1 100 actions syndicales. La filiale de Maersk annonce un blocage de ses opérations dans dix-sept ports du pays.

Les géants miniers misent sur le GNL et les biocarburants

BHP Group entend réduire de 40 % l'intensité carbone de ses affrètements d’ici à 2030 et Rio Tinto s’est engagé à diminuer de 40 % les émissions liées à l’ensemble de ses activités d'ici 2025. Les deux géants miniers s'appuient sur le GNL et les biocarburants pour y parvenir. À condition que le soutage en Asie se développe, ont-ils posé à l’occasion du Singapore International Bunkering Conference and Exhibition. Ils peuvent en tout cas compter sur un marché porteur pour de nombreux minerais s’ils se fient aux projections que le gouvernement australien vient de publier.

Charbon : acheteurs sensibles aux prix s'abstenir

Aussi éphémère soit-elle, la décision prise par le gouvernement indonésien d’interdire les exportations de charbon pour sécuriser l’approvisionnement du marché national a fait monter les prix en flèche et a provoqué des perturbations dans le transport maritime du fossile.

Le minerai de fer repasse sous la barre des 100 $ la tonne

Le minerai de fer, premier produit d'exportation de l'Australie, est secoué par la baisse de la production d'acier et le ralentissement économique en Chine. Après une brève remontée en septembre et octobre, jusqu'à 135 $/t, les prix se sont...

Les capesize s'arrachent à 28 520 $

28 520 $. C’est le revenu journalier enregistré le vendredi 16 avril par les capesize. À l’instar des autres navires du segment du vrac sec, les grands vraquiers profitent de l’embellie que connait le marché depuis le début de l’année. Au point que certains n’hésitent plus à évoquer un nouveau « super-cycle » en référence à la décennie dorée qui a précédé la faillite de Lehman Brothers.

Charbon : les flux se réorganisent 

Le conflit prolongé sur le charbon entre la Chine et l'Australie, grande nation du vrac sec et premier client du géant chinois, modifiant la structure des échanges, certains pays s’empressant de pallier les défaillances du charbon australien. Une bonne nouvelle pour l’emploi des navires et le tonnage-km ? Pas évident.

Chine/Australie : le pavillon du Panama sollicite l'intervention de l'OMI

Le premier registre mondial de navires demande la médiation de l'Organisation maritime internationale dans le différend commercial entre la Chine et l’Australie qui bloque actuellement 74 vraquiers et 1 500 membres d’équipage au large des ports chinois. Le droit international prime sur le différend commercial, signifie le pavillon.

Pages