Faire de l’axe Seine un corridor intelligent

La notion de smart corridor, qui inclut des échanges numériques de données à grande échelle, peut être d’un grand apport pour répondre au défi de la décarbonation du transport maritime et de la logistique. Mais l’accès aux données, le partage et l’exploitation restent des sujets. Le concept a été débattu à l’occasion de la Journée maritime et logistique du Havre, organisée par le Propeller Club et le Club logistique du Havre le 3 décembre.

Axe seine : les recettes de l’Institut Montaigne pour ne pas décrocher

Dans sa note sur la compétitivité de la vallée de la Seine, censée donner des clés pour accélérer le développement économique du futur Haropa, le think tank libéral propose la création de zones franches portuaires aux exonérations ciblées et délimitées dans le temps, mais aussi des objectifs contraignants de report modal et la mutualisation des THC.

Axe Seine : Marfret renforce son service ferroviaire de conteneurs

Un an après avoir initié une navette ferroviaire hebdomadaire entre le Terminal conteneurs et marchandises diverses (TCMD) de Grand-Couronne-Moulineaux (port de Rouen) et Bonneuil-sur-Marne (ports de Paris), Fluvio Feeder Armement renforce son offre avec une escale supplémentaire à Gennevilliers.

Union portuaire rouennaise
 : 
Le courant commence à passer sur l'axe Seine

La gouverrnance des ports de l’Axe Seine a été au coeur de l’assemblée générale de l’Union portuaire rouennaise. À cette occasion, l’organisation professionnelle présidée par Christian Boulocher a accueilli Catherine Rivoallon, préfiguratrice de la fusion annoncée entre Paris, Rouen et Le Havre.

Logistique
 : 
Le conseil de coordination interportuaire et logistique de l'axe Nord créé 

Après les axes Seine et Rhône-Saône-Méditerranée, l’axe Nord possède à son tour un conseil de coordination interportuaire. Une instance destinée à favoriser la connexion entre les ports et les systèmes de transport massifiés. Le décret publié le 12 avril 2019 en définit la gouvernance et les modalités de fonctionnement.

Haropa
 : 
"Un record historique sur l’hinterland"

Les ports du bassin de Seine – Le Havre, Rouen et Paris –, viennent de communiquer les trafics enregistrés au cours du premier semestre 2018. Des raisons pour le trio de se réjouir.