Attaques en mer d'Oman : Les réactions dans la communauté du transport maritime se multiplient

L'industrie maritime se trouve une fois de plus en prise à un contexte géopolitique sur lequel elle n'a aucun contrôle. Les représentants du secteur du transport maritime se relaient pour appeler à la retenue dans l'attente d'informations avérées (les contradictions ajoutant aux tensions) tout en faisant part de leurs inquiétudes pour la navigation de ce corridor clé pour le transport du pétrole et du gaz.

UE : Fin des consultations maritimes sur le marché carbone

Dans le cadre de son initiative pour réviser son système d'échange de quotas d'émission et étendre son champ d'application au transport maritime, la Commission européenne a entamé une série de consultations des parties prenantes du secteur. Ces audits se sont achevés le 5 février.

L'OMI remet à plus tard la décision sur la création d'un fonds de 5 Md$

Huit grandes associations internationales avaient profité de la séquence ouverte à l’OMI sur la décarbonation du transport maritime pour réactiver leur proposition de création d’un fonds de R&D en vue d’accélérer le développement de technologies et carburants alternatifs. Les États-membres n’ont pas complètement fermé la porte mais de nombreuses questions se posent.

Intercargo : « les affréteurs qui empêchent le changement d'équipage doivent être tenus responsables »

La mobilité des marins reste un problème et la crise de la relève d’équipage s’est exacerbée tout au long de ces mois « covid » dans une sorte d’indifférence du monde terrestre et d’aveuglement des États quant aux conséquences sociales et économiques. L’association des opérateurs de vrac sec Intercargo alerte alors que certains affréteurs auraient empêché des changements d'équipage bien que l'armateur ait accepté d'assumer les coûts.

Transpacifique : pas de répit pour le conteneur

Les taux de fret sur les principaux trafics est-ouest se maintiennent alors que les semaines encadrant la Golden Week chinoise marquent en principe la fin de la saison de pointe annuelle de de la ligne régulière. Les ports américains font le plein. Cette année ne répond décidément pas aux schémas classiques.

BIMCO : 31 % des engagements atteints dans l'accord commercial USA-Chine

Au cours des huit premiers mois de l’année, la valeur du commerce des produits de base inclus dans la première phase de l'accord entre les deux premières puissances économiques mondiales a profité aux produits manufacturés, agricoles et énergétiques. Le mois d'août a été le plus fort de l'année, les exportations atteignant leur niveau le plus élevé depuis novembre 2017, à 7,1 Md$.

OMI : la fronde d'une quinzaine de nations maritimes

À quelques semaines de négociations décisives sur les mesures à prendre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre à l'OMI et alors que les émissions de carbone du transport maritime vont être incluses dans le système d'échange européen de quotas, une quinzaine d’État-membres, qui ne partageaient pas le même point de vue sur la stratégie à mener, se sont réconciliés autour d’une proposition commune. La France fait partie de la ligue des 15 nations.

Golden Week : le passage du gué

Sans les blank sailing annoncés en prévision de la baisse attendue de la demande avant et après la Golden Week du 1er au 7 octobre, l'augmentation de la capacité offerte sur la route entre l’Asie et les côtes nord-américaines serait réelle. Or la planète étant logée à la même enseigne de la récession, ils sont peu nombreux à croire au maintien des taux de fret à un niveau élevé. À moins que les transporteurs ne s'engagent à nouveau à réduire la capacité...

Vrac sec : les signes d'encouragement du second semestre 2020

Pacific Basin, Scorpio Bulkers, Genco, Star Bulk et Eagle Bulk ont consolidé 600 M$ de pertes entre janvier et juin. Les cinq premières compagnies mondiales de vrac sec espèrent encore un rebond d’ici décembre pour sauver l’année. Mais les taux de fret hésitent entre vigueur et déprime dans la perspective d’une deuxième vague d'infection.

Pages