Brexit
 : 
Pourquoi P&O Ferries (a)bat le pavillon britannique

Est-ce l’amorce d’une longue liste à se désengager du Royaume-Uni ? P&O Ferries passe la totalité de ses navires opérant entre Calais et Douvres sous pavillon chypriote connu pour sa fiscalité plus avantageuse. Des raisons opérationnelles invoquées qui divisent les parties prenantes. Car la sortie du Royaume-Uni de l'UE offre aussi des avantages fiscaux.

Brexit
 : 
Seaborne Freight continue de faire des vagues

Alors que les parlementaires britanniques ont rejeté ce 15 janvier le texte négocié avec l'UE définissant les modalités de sortie du Royaume-Uni, l’attribution d'un contrat de 13,8 M£ (15,4 M€) par le ministère des Transports britannique à Seaborne Freight continue de susciter beaucoup de remous. La compagnie sans port, sans navires, sans horaires, sans clauses juridiques ... n'en finit plus de faire l'objet... d'un examen minutieux.

Brexit
 : 
Le Parlement européen réintègre les ports français mais ...

C’est sans surprise que le Parlement européen a adopté le 10 janvier le rapport de la députée européenne EELV Karima Delli sur les corridors maritimes entre l’Irlande et l’Europe qui seront mis en place à l’issue du Brexit. Au-delà des subventions européennes auxquelles ces routes commerciales de fret donnent accès, la décision européenne permet en outre d'offrir une plus grande visibilité aux compagnies...

Trafics et perspectives
 : 
Des signaux forts en 2018 à Dunkerque

Le troisième port français est extrêmement confiant et serein. L'année 2018 lui a apporté quelques motifs de satisfaction dans un contexte pourtant difficile. Á Dunkerque, l'on ne craint ni la concurrence ni le Brexit...

Transmanche
 : 
Pourquoi la fluidité est devenue une obsession

La table ronde sur la compétitivité des ports maritimes organisée fin décembre au Sénat par la Commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, e n présence des présidents de l'Union des ports de France, de la commission transports et mobilité de régions de France, d'Armateurs de France, et de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer​, a été accaparée par le Brexit. Des échanges vifs.

Investissement
 : 
Brittany Ferries met à flot son premier navire au GNL

Belle opération médiatique pour Brittany Ferries autour de la mise à flot du Honfleur , que la compagnie transmanche revendique comme le premier navire français de transport de passagers propulsé au GNL et l'un des plus respectueux de l'environnement opérant sur la Manche. Un événement pour l'entreprise bretonne qui y a investi 180 M€. Mais pour bien d'autres raisons aussi...

Brexit-Europe
 : 
Beaucoup de bruit pour wait and see

Si Beckett n’était Irlandais, on le convoquerait volon- tiers pour décrire l’absurdité de la situation dans la- quelle sont plongés les Britanniques depuis deux ans. La perfide Albion n’a jamais autant mérité le qualificatif (du reste inventé par un Français) depuis qu’elle a pris de surprise le monde le 23 juin 2016 en votant à 51,9 % en faveur du « Leave » (quitter l’Union européenne) à l’occasion d’un référendum qui a piégé David...

Pages